fbpx

26/01/2015 – Revoilà la Grèce !

L’euro est à nouveau malmené ce matin sur les marchés avec la victoire du parti Syrisa lors des élections en Grèce ce week-end. Le parti de gauche a mené campagne en annonçant qu’il allait renégocier les dettes du pays pour mettre fin à l’austérité imposée par ses créanciers. Le bras de fer s’engage maintenant et pour les 6 prochains mois entre la Grèce et l’Europe avec en ligne de mire une échéance en Juillet 2015. L’euro souffre de cette élection, principalement par rapport au dollar mais se maintient autour de 1 pour 1 pour le franc suisse.

La Grèce et la menace de la crise

 

5 ans après avoir mis en péril la zone euro, la Grèce fait poindre de nouveaux risques pour l’Europe. Syrisa veut mettre la pression sur la troika afin de renégocier, voir obtenir l’abandon d’une partie de ses dettes en misant sur le fait qu’ils ne peuvent pas se faire sortir de la zone euro et que cela oblige de fait une solidarité européenne. Mais l’Europe ne peut pas lâcher au risque de voir débouler le Portugal, l’Espagne demander la même chose. La partie s’annonce serrée et pèsera sur la monnaie unique dans les prochains mois.

 

Et pendant ce temps Mario arrose

 

Le président de la banque centrale européenne a annoncé en fin de semaine passée une injection massive de liquidité sur les marchés afin de faire baisser les taux d’intérêts et l’euro. C’est une bonne nouvelle pour les entreprises exportatrices et pour ceux qui investissent sur les marchés mais c’est le dernier espoir de voir des réformes en France s’éteindre. En effet avec des taux de financement à 0.60%, le cancre français emprunte au même taux que les meilleurs élèves de la classe. Alors pourquoi changer ? et puis nous aurons la loi Macron….

 

Les entreprises suisses s’organisent

 

Après l’abandon du cours plancher, les entreprises suisses menacées par le niveau du franc suisse, s’organisent. Certains employeurs envisagent de demander à leurs collaborateurs de travailler gratuitement 2 heures de plus par semaine pour maintenir la compétitivité de l’entreprise….D’autres proposent des augmentations de salaire uniquement aux résidents suisses, les frontaliers bénéficiant d’une hausse de pouvoir d’achat de 20% grâce au taux de change…et d’autres on déjà pris la décision de dé-localiser une partie de la production. Ca va être chaud !

 

Les taux d’intérêts négatifs

 

Nous vivons dans une aire où avoir de l’avoir francs suisses vous coûte et avoir des dettes rapporte ! Complètement fou ! A vendredi soir, la BNS, annonçait un taux LIBOR 3 mois à -0.954% et le taux des obligations de la confédération à 10 ans à -0.30% ( indice de base pour les taux fixes). Reste maintenant à voir comment les banques vont répercuter cela sur les taux des crédits immobiliers. Nous aurons des informations dans les prochains jours mais plutôt sur les premiers de Février. Pour vos renégociations de crédit immobilier en devise, nous recommandons d’attendre quelques jours avant de bloquer de nouvelles conditions.

 

Allez, tout de bon, comme on dit chez nous !

 




Partagez avec les frontaliers !
0 0 votes
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x