fbpx

03/06/2013 – Une semaine pour rien ?

Pour le cours euro/chf, si la semaine aura été agitée, elle n’aura pas dégagé de tendance, puisque nous avons fini vendredi à 1.2425 ; soit au même niveau que lundi, à 1.2430, après avoir touché 1.2557 dans la semaine. Les fluctuations de la semaine passée  n’auront donc pas donné d’indice sur l’évolution du cours euro/chf. Toutefois, nous continuons de penser que le franc va perdre un peu de son intérêt et que l’orientation vers 1.30 pour la fin de l’année demeure un scénario plausible.
La souplesse budgétaire accordée par Bruxelles à la France, l’Espagne et le Pays-Bas devrait leur permettre de favoriser le retour de la  croissance. Cet assouplissement a fait le bonheur du président François ; les conditions qui l’accompagnent, beaucoup moins. A l’heure où l’Europe est dénoncée par les partis populistes, je trouve rassurant qu’une autorité se penche sur la situation des états qui la composent, afin d’éviter de nouvelles dégradations budgétaires liées à des politiques clientélistes….
Evénement majeur de la semaine passée en Suisse : l’accord fiscal entre la Suisse et les USA en matière de secret bancaire. La confédération a abdiqué rapidement et on ne mesure pas encore l’impact sur l’emploi dans les banques. A suivre …
En Suisse, il y a encore de bonnes nouvelles. Je ne parle pas de la descente du Servette FC en challenge league devant 2700 Spectateurs, alors que l’ETG emmène plus de 12’000 supporters au stade de France à Paris…. (Michel, je sais que tu nous lis régulièrement, alors  laisse jouer l’ETG à La Praille STP). Après le PIB romand la semaine passée, c’est le baromètre conjoncturel qui monte  en Mai, renforçant la tendance positive pour l’économie Suisse. Une bonne nouvelle qui donne des perspectives et de la confiance pour les prochains mois.
Cela doit aussi contribuer à rassurer les frontaliers en termes d’emplois dans notre région. En revanche, ils ne pourront probablement pas se rendre au travail en tram depuis St Genis, car Berne remet en question l’intérêt d’une telle opération, alors que les travaux sont planifiés pour 2015-2018. Les bouchons à la douane de Meyrin ont encore de beaux jours devant eux ! Dommage.
Allez, tout de bon, comme on dit chez nous !




Partagez avec les frontaliers !

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.