fbpx

05/08/2013 – Un été tranquille

En tout cas sur le front du cours euro/chf, nous ne pouvons que constater que de très faibles fluctuations entre 1.23 et 1.24. C’est les vacances pour nombre d’entre vous, mais c’est surtout des positions affirmées qui donnent à la parité cette stabilité. La semaine dernière le patron de la BCE a réaffirmé que la situation économique de la zone euro demeurait préoccupante et que malgré quelques signes positifs de reprise, la zone euro ne devrait pas connaître d’inflation. Il a donc logiquement confirmé les niveaux de taux actuels et pour une longue période ! Pas dramatique ni trop optimiste, le père Draghi a juste parlé pour rassurer tout le monde mais sans euphorie.
 
En Suisse, le baromètre conjoncturel de l’emploi publié ce matin est en baisse. Les entreprises n’envisagent pas de suppressions massives de postes mais misent sur une stabilité des effectifs. Les secteurs d’activité les plus en difficultés : l’industrie, l’hôtellerie, le transport et la banque envisagent des compressions de personnel.
 
En France, on semble apercevoir des signes positifs de reprise avec un secteur privé qui continue de ralentir mais de façon moins forte qu’au cours des 17 derniers mois. En clair, “ on a bientôt touché le fond donc on pourra que remonter “ ! Cool !  Il convient d’être prudent sur une éventuelle reprise car il pourrait plus s’agir d’un rebond que d’une tendance à long terme. Les francais se sont tellement serré la ceinture depuis des mois qu’il faut bien qu’ils se lâchent un peu. La rentrée s’annonce périlleuse avec notamment la réforme des retraites au programme. Nous parions sur un rebond temporaire.
 
Pour les frontaliers, comme pour les genevois qui s’exilent en “France voisine” soit pour y faire leurs courses et/ ou y habiter, les conditions de change demeurent très favorables. En revanche, les choses évoluent sur les conditions de financement qui se dégradent quelque peu auprès de certains établissements bancaires de la zone frontalière. Le marché de l’immobilier sur la partie française du Grand Genève, semble marquer le pas avec un ralentissement de l’ordre de – 30 % du nombre d’actes par rapport à 2012 selon certains professionnels du secteur.Deux explications a cette variation : d’un coté le  fort nombre de transactions début 2012 avec la fin du régime Scellier a boosté les statistiques, de l’autre l’attentisme lié à l’inquiétude concernant le sort de l’assurance santé privée des travailleurs frontaliers pourrait freiner les acquéreurs. Ce frein devrait tomber dans les prochaines semaines car une décision est attendue à l’automne. De plus, un résident genevois qui signe un compromis pour l’achat d’un logement en Août, déménagera probablement en Octobre et que son droit d’option courra jusqu’à fin Décembre. Le nouveau résident français aura le loisir de choisir entre la France et la Suisse pour son assurance maladie et en toute connaissance de cause ! Un marché de l’immobilier qui se calme, un taux de change inférieur à 1.25 et des taux de crédits encore historiquement bas, nous demeurons convaincu que la période est très favorable à l’investissement immobilier pour sa résidence principale.
 
Allez, tout de bon, comme on dit chez nous !




Partagez avec les frontaliers !
0 0 votes
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x