fbpx

23/07/12 – L'été sera chaud

 
 

Si ce n’est pas le cas pour la météo autour de Genève en ce début d’été, cela risque de l’être sur le « front » du cours euro/chf avec une crise européenne qui ne trouve toujours pas d’issue.

Chaud pour l’Espagne où après les banques ce sont les régions qui appellent à l’aide et qui font grimper les taux d’intérêts à des niveaux insoutenables (7,55 % ce matin !). L’Espagne est condamnée à demandé l’aide de l’Europe pour s’en sortir. Elle n’empruntera alors plus sur les marchés mais sera financée directement par des capitaux européens à des taux bien moins élevés. Cela ressemble aux euro bonds, cela à le même effet que les euro bonds, mais ce n’est pas des euro bonds !

La contrepartie, c’est la mise sous tutelle et la mise en place d’un plan d’austérité… mais comme c’est plus ou moins chose faite, il n’existe pas vraiment d’inconvénient à cette option. Mario Monti l’a bien compris, et il ne serait pas surprenant que l’Italie opère de la même manière dans les prochaines semaines. Bien que cela ne soit pas une solution sur le long terme, ce mode opératoire offre une opportunité de sortir de cette crise des dettes souveraine ou certains pays se financent à des taux très élevés pendant que d’autre, comme l’Allemagne, bénéficie de taux négatifs !

Chaud pour la Grèce avant une nouvelle visite de la troïka (3 principaux créanciers publics qui sont le FMI, l’Union européenne et la BCE) et pour obtenir une nouvelle enveloppe de financement. Le problème c’est que la Grèce est en retard dans son plan d’économie et que les aides passées n’ont pas servi à grand-chose sinon reporter le problème. Pour sortir de la crise, il faudra se résoudre à sortir la Grèce de l’Euro…vite.

Cela va risquer d’être chaud aussi pour la BNS, qui, pour soutenir le cours euro/chf devra continuer d’acheter massivement des euros. « Vous reprendrez bien quelques milliards d’Euro ? » L’addition est de plus en plus salée et l’introduction de mesures dissuasives (taxe sur l’achat de francs suisses, taux d’intérêts négatifs…) pourrait se préciser. Toutefois, la période estivale étant traditionnellement un plus calme, nous pourrions ne pas connaitre de grand changement jusqu’à la rentrée .Le cours euro/chf restera donc sur la cours plancher à 1,20 encore quelques semaines.

Chaud aussi pour les frontaliers, mais seulement pour ceux qui sont en vacances dans les pays du Sud ….l’Espagne, l’Italie, la Grèce ! L’été sera chaud.

Allez, tout de bon, comme on dit chez nous.

 

 

 




Partagez avec les frontaliers !

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.