fbpx

12/11/2012 – Mais où allons-nous ?

La difficulté dans une période difficile est de trouver une issue qui permettra de retrouver des jours meilleurs. Mais dans le contexte actuel, c’est bien l’absence de perspectives qui nous plonge dans l’incertitude.
Sur le front du cours euro/chf, nous sommes repartis en direction du cours plancher. L’atonie de l’économie européenne ramène les investisseurs vers des horizons plus surs et inévitablement vers le franc suisse. La tendance des 2 dernières semaines nous oriente à nouveau vers 1,20 et il ne faut pas attendre de changement de tendance dans les prochains jours. Une bonne nouvelle pour les commerces de la zone frontalière. Au moins, on sait déjà où le père Noël fera ses courses cette année !
Le dernier rapport conjoncturel pour la Suisse fait ressortir un ralentissement de la croissance avec toujours de très fortes disparités selon les secteurs d’activités. L’économie suisse continue d’être tiraillée entre une demande intérieure positive et les influences négatives de l’évolution internationale. L’industrie et l’hôtellerie souffre alors que l’activité des secteurs du bâtiment et de l’assurance continuent à bien se porter.
Côté européen, on sait depuis longtemps que la Grèce va à la faillite. Mais on continue de mettre un emplâtre sur une jambe de bois. La semaine dernière, le parlement grec a voté un nouveau plan d’économie, sans même que le peuple se mobilise ! Soit les Grecs ont abdiqué, soit ils ont compris que rien n’allait changer…
La France va mal, très mal pourtant elle est gouvernée par des dirigeants intelligents, mais qui ne savent pas où ils vont ! C’est la conclusion des décisions de la semaine passée. Que penser d’un gouvernement qui décide, pour les entreprises, 10 milliards d’impôts supplémentaires et dans la semaine suivante revient avec un allègement de charges fiscales de 20 Milliards ? Ils ont au moins eu l’intelligence de faire marche arrière alors que la direction prise était la mauvaise. Ne sachant que faire de l’improductif Montebourg, le gouvernement a décidé de l’envoyer en Libye. Une nouvelle preuve d’intelligence….
Barack casse la baraque et repart pour 4 ans de plus. Aucune euphorie sur les marchés, car la dette américaine continue de s’envoler et on ne voit pas trop de signe d’amélioration. En tout cas, cette réélection fait plaisir aux européens, c’est déjà ça !
Pour les frontaliers, le taux de change continue à assurer leur bonheur. Autre bonne nouvelle du côté des taux des crédits immobiliers qui amorcent une nouvelle baisse ce mois. Pour ceux qui ont financé leur logement avec un prêt en devise en taux Libor variable adossé à un 3ème pilier, le moment semble opportun pour passer sur un crédit à taux fixe amortissable. Histoire de savoir où ira votre budget avec le retour de l’inflation.
Allez, tout de bon, comme on dit chez nous.




Partagez avec les frontaliers !
0 0 votes
Article Rating
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x