fbpx

20/08/12 – Rien de nouveau sous le soleil ?

C’est la conclusion qui s’impose en suivant la courbe du cours euro/chf depuis le début l’année. Le taux de change reste sur la courbe à 1,20 grâce à l’intervention de la BNS pour faire face à une Europe en crise.
En Suisse, la situation des affaires s’est encore améliorée en Juillet selon le dernier baromètre du centre conjoncturel. Toutefois, les prévisions sont moins favorables pour la fin de l’année avec des positions contrastées selon les secteurs d’activités. En effet, l’industrie souffre d’une conjoncture économique mondiale difficile tout comme l’hôtellerie qui fait état d’une situation médiocre face à la force de la monnaie nationale. La situation déjà jugée très bonne dans le secteur de la construction a encore tendance à s’améliorer et le secteur financier est porté par les assureurs qui considèrent leurs effectifs insuffisants. Malgré des appréciations sectorielles très nuancées, la situation des entreprises en Suisse peut être jugée favorable au regard de celle qui prédomine dans la zone euro.
L’Europe a beaucoup « pataugé » politiquement (c’est de saison vous me direz) et les annonces économiques sont peu optimistes pour les prochains mois et pourtant …. La construction européenne avance, doucement, mais elle avance. Au risque de me répéter, le dernier sommet européen a été une grande avancée et l’on commence à voir poindre des solutions concrètes. Ce week-end le patron de la BCE, Mario Draghi, a proposé d’intervenir de manière illimitée sur le marché obligataire pour réduire les écarts de taux de  financement des pays de la zone. Les allemands semblent avoir donné leur accord pour cette solution qui passera par l’émission massive de monnaie, c’est donc en bonne voie et cela devrait ramener durablement un peu de calme sur les marchés financiers. L’euro n’est encore pas mort !
Le cours euro/chf restera sur le cours plancher, mais nous pourrions constater les premiers signes d’une appréciation de la monnaie unique.
Pour les frontaliers, les conditions de change restent très favorables. Malheureusement, le nombre de jours de congé n’étant pas indexée au taux de change, il ne reste que quelques jours pour profiter du soleil. Pour le taux change, cela devrait pouvoir durer un peu plus longtemps…
Allez, tout de bon, comme on dit chez nous !




Partagez avec les frontaliers !
0 0 votes
Article Rating
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x