fbpx

07/01/2012 – Bonne et heureuse année 2013

 
Toute l’équipe de Mon-taux.com vous adresse ses meilleurs vœux pour cette nouvelle année. Une bonne santé pour vous, vos proches et votre patrimoine…..
 
Nous débutons l’année dans un contexte un peu moins stressant concernant les perspectives sur l’avenir de l’euro. La crise n’est pas terminée, mais la construction européenne a progressé sous la pression des marchés. Il faudra encore du temps pour que la monnaie unique retrouve de la force, mais elle est sur la bonne voie. Les débuts d’année étant propices aux prédictions, nous estimons que sous l’effet des mesures prises par les pays européens et malgré l’absence de croissance, l’euro devrait reprendre de la force face au franc suisse. Un retour vers 1,50 ne semble pas envisageable mais nous pourrions revenir vers 1,30 avant la fin de l’année.
 
Pour emprunter, c’est le bon moment !
 
Les taux des crédits immobiliers n’ont jamais été aussi bas, qu’il s’agisse des taux des crédits immobiliers en Euros ou en francs suisses. Avec le niveau de change actuel et compte tenu du niveau des loyers à Genève mais aussi en France voisine, devenir propriétaire de sa résidence principale demeurera une excellente opération patrimoniale. Mais le plus difficile sera probablement de trouver un logement….La période est aussi propice à la renégociation de son crédit, principalement pour ceux qui ont contracté un crédit immobilier à taux variable adossé à un 3ème pilier. Entre la taxation des avoirs de prévoyance et le risque à moyen terme de hausse des taux, il est opportun de revoir son crédit.
 
Fiscalité, égalité, fraternité.
 
La version 2013 de la devise de la France va être revue pour être plus en phase avec la réalité du moment. Plus concrètement, le prélèvement libératoire disparaît au 1er Janvier 2013 ce qui implique une taxation au même titre que les revenus du travail.  Pour les plus chanceux qui rentre dans la nouvelle tranche d’imposition à 45%, cela porte l’impôt à 60,5% pour les intérêts des comptes sur livret. Pour le 75%, il faudra encore patienter…
 
Ca chauffe entre la France et la Suisse.
 
Le fisc français a décidé de taxer les revenus français des exilés fiscaux en Suisse. A priori, il s’agit des premiers épisodes d’une longue série. L’administration fiscale française cherche des ressources de toutes parts et la Suisse est très isolée pour tenir tête. Savez-vous comment on appel un français qui cherche l’exil fiscal ? Un russe. Encore faut-il réussir son alcootest !
 
Allez tout de bon, comme on dit chez nous.
 




Partagez avec les frontaliers !
0 0 votes
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x