fbpx

10/02/14 – Recherche douaniers pour cause fermeture de frontières

Voilà le genre d’annonce qui pourrait fleurir dans les prochaines années après les votations de ce week-end. Le peuple suisse, surtout alémanique en réalité, a donc décidé d’introduire à nouveau des quotas pour gérer ses flux migratoires. C’est un choc pour beaucoup et il faudra du temps pour en mesurer les conséquences. A priori, il s’agit d’une mauvaise nouvelle pour l’économie du pays et donc pour notre zone frontalière. Le conseil fédéral a maintenant 3 ans pour mettre en place cette politique de quotas tout en essayant de préserver ses relations avec l’Union Européenne. La remise en cause de la libre circulation fait tomber avec elle tout un pan d’accords entre la Suisse et l’Europe, qui auront des impacts négatifs pour la Suisse. Les discussions avec l’Union Européenne s’annoncent très compliquées mais seront déterminantes pour l’économie du pays. La balle est dans les mains des européens.

• Le franc reste fort, l’euro aussi
Sur le marché des changes, les 2 monnaies demeurent à des niveaux très élevés, alors que les monnaies de nombreux pays émergents s’effondrent. La parité euro/chf est en train de s’ancrer vers 1.22. Malgré les signes de reprise, les économies des pays européens demeurent très fragiles, avec des niveaux de chômage records. Malgré tout, les effets du vote de dimanche pourraient avoir un impact négatif sur le franc suisse.
• L’euro est trop fort !
Le ministre en marinière le crie haut et fort, l’euro fort plombe l’économie française. Il faudra lui rappeler que nous avons la même monnaie que les allemands, qui explosent leur chiffre du commerce extérieur, ou lui présenter le cas de la Suisse. Pas sûr qu’il obtienne un permis de séjour helvétique.
• Le chômage est en légère hausse en Suisse
A 3.5% au niveau national, 5.7% pour le canton de Genève, le taux de chômage demeure à des niveaux que jalousent bien des européens. Pour 2014, le niveau de chômage devrait baisser, porter par une croissance supérieur à 2%. Mais comment cela va-t-il évoluer avec cette nouvelle politique de quotas ? Pas sûr que cela soit dans le sens espéré…
• Les taux baissent
Bonne nouvelle pour les futurs acquéreurs, en ce début février, les taux des crédits immobiliers en francs suisses s’orientent à nouveau à la baisse. Certes modeste, nous parlons ici de 0.5% à 0.10%, mais cela contribue à maintenir d’excellentes conditions de financement et l’on constate que les banques se montrent à nouveau très ouvertes à la réalisation de nouvelles affaires ou à racheter des crédits à la concurrence.
Allez, tout de bon, comme on dit chez nous !




Partagez avec les frontaliers !
0 0 votes
Article Rating
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x