fbpx

14/01/2013 – L’euro remonte !

Après plusieurs semaines de stagnation, l’euro reprend de la vigueur pour franchir allègrement ce matin la barre des 1.22 contre le franc suisse. Une grande première depuis plus d’un an ! Comme nous l’avions annoncé à plusieurs reprises, l’euro retrouve de la crédibilité sur le marché avec les mesures décidées par les gouvernements européens ces derniers mois. Pour preuve, les taux d’intérêts des obligations espagnoles et italiennes baissent et sont maintenant inférieurs à 5%. L’ombre d’un éclatement qui planait au-dessus de l’Europe et de sa monnaie est en train de se dissiper. Les investisseurs reprennent confiance et délaissent  petit à petit le franc suisse, une monnaie sûre aux rendements très faibles, pour espérer une meilleure rentabilité sur une monnaie qui offre certaines garanties.

La conséquence c’est le léger recul du franc suisse qui perd un peu de son effet valeur refuge. Une mauvaise nouvelle à court terme pour les frontaliers mais assurément une bonne nouvelle à long terme pour l’activité économique en Suisse.

Après une année consacrée au règlement de la crise des dettes publiques, 2013 est l’année de la reprise économique. Et pour retrouver de la croissance, quoi de mieux que de favoriser ses exportations en baissant le cours de sa monnaie. C’est clairement l’attitude retenue par le Japon, qui achète massivement de l’euro, pour officiellement soutenir la construction européenne, mais qui a pour effet de faire baisser le yen….la Chine et les États-Unis, grands spécialistes du sujet, n’ont pas attendu avant de rentrer dans la bataille. L’euro remonte donc sur le marché, pour le bonheur des autres puissances économiques.

Pour la semaine à venir, nous estimons que le cours euro/chf pourrait consolider sa position au-delà de 1.22 avant de partir en direction de 1.25.

Pour les frontaliers, la couverture de change pour le rapatriement de votre salaire, même à 1.22, restera une bonne affaire.

Allez, tout de bon, comme on dit chez nous !




Partagez avec les frontaliers !

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.