fbpx

10/12/2012 – Courte reprise pour l’euro

 
Alors que l’on pensait finir l’année avec un cours euro/chf à 1.205, surprise la semaine dernière avec une parité qui rebondit jusqu’à 1.215. Le fait générateur de cette reprise est à attribuer à l’Espagne et à l’intervention du MES (Mécanisme Européen de Stabilité) pour sauver les banques ibériques. Pour le marché, c’est le signe que les solutions européennes fonctionnent et que le risque de disparition de la monnaie unique est limité. Que de chemin parcouru en un an !
Mais cette embellie sur l’euro fût vite stoppée par le risque de crise politique en Italie, faisant replonger le cours vers 1.206 ce matin.
 
Pour la semaine à venir, nous estimons que le cours euro/chf devrait se maintenir entre 1.204 et 1.215.
 
En Italie, Berlusconi fait son retour entraînant la démission de Mario Monti, acteur emblématique du règlement de la crise européenne. Cette démission pourrait amener un trouble politique en Italie, alors que le gouvernement en place s’était montré courageux et efficace face à la situation du pays. Malgré tout, il ne devrait pas y avoir de grandes inquiétudes sur l’issue d’un scrutin électoral anticipé. Berlusconi  va se faire étendre et Monti va récupérer les pleins pouvoirs par le peuple ! Tant mieux.
 
La Grèce fait des affaires à bon compte et fait fondre ses dettes. Avec 10 Milliards, la Grèce peut racheter à ses créanciers 30 Milliards de dette. Comment ? C’est très simple, compte tenu du risque de défaut qui pèse encore sur le pays, le prix des obligations est massacré sur le marché. Une obligation de valeur nominale de 100 euros se négocie actuellement autour de 33 euros. La Grèce, forte des prêts consentis par la troïka, peut ainsi réduire rapidement sa dette de 20 Milliards. Bien joué !
 
Côté Suisse, le dernier baromètre conjoncturel fait ressortir un ralentissement, voir une perte de vitesse de l’économie du pays avec des disparités fortes selon les secteurs d’activité. A Genève, la publication de l’indicateur conjoncturel LEA-PICTET-OSTAT, laisse entrevoir pour le canton  en 2013 une reprise de la croissance (ca fait du bien pour un lundi matin). Tendance qu’il convient de relativiser vu la situation économique de nos voisins européens.
 
Ce week-end, Genève fêtait le 410ème anniversaire de l’escalade ; et encore autant à attendre avant de voir la traversée de la rade ?
 
Allez tout de bon comme on dit chez nous !




Partagez avec les frontaliers !
0 0 votes
Article Rating
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x