fbpx

07/11/11 – Prêt à taux zéro recentré, scellier supprimé et prélèvement libératoire augmenté

 

Telles sont les principales mesures du plan d’austérité, présenté ce jour par Francois Fillon, qui impacteront le patrimoine. Sur un plan prévoyant 18,3 milliards d’économies pour 2012 et 2013, avec des décisions fortes comme l’augmentation de la TVA de 5,5% à 7%, ainsi que l’avancement de la retraite à 62 ans dès 2017, nous mettrons le focus sur 3 mesures qui concernent la gestion du patrimoine :

–  à compter de 2012, le prêt à taux zéro (ptz+) ne devrait plus concerner que les projets immobiliers dans le neuf. Rappelons que le PTZ+ est ouvert à tous depuis le début de l’année 2011, et sans conditions de ressources. Les suisses qui décident d’installer leur résidence principale en France pourront toujours prétendre à ce type d’aide pour le financement de leur futur logement. L’éco PTZ sera réduit de 20%.

la loi scellier sera supprimée à la fin de l’année 2012. Ses avantages seront réduits pour sa dernière année. Nous sommes encore dans les derniers jours pour faire un investissement avec les conditions de 2011.

– le Prélèvement Forfaitaire Libératoire (PFL) sera porté de 19% à 24%. Si on lui ajoute la CSG aujourd’hui à 13,5%, c’est à 37,5% que seront taxés les intérêts sur livrets bancaires, les dividendes, assurance –vie.  Rappelons que l’option  PFL reste une alternative qui permet d’éviter de reporter les revenus de ces placements dans votre déclaration fiscale. Concrètement cela signifie qu’un compte sur livret qui rapporte 5% brut, vous donnera 3,125% net, contre 3,375% précédemment. Pour  prendre la bonne option du prélèvement, il faut tenir compte du revenu global, mais surtout de la TMI (Tranche Marginale d’Imposition).

 

Nous suivrons dans les prochains semaines la mise en œuvre de ces mesures. Nos conseillers sont à votre disposition pour un conseil personnalisé.

 

De son coté, et par solidarité avec la nation, le gouvernent et le chef de l’état français ont accepté de geler leur rémunération…..c’est déjà pas si mal ?

 

 




Partagez avec les frontaliers !

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.